Ma philosophie

La terre
Pendant des années, mes aïeuls ont cultivé un coin de terre entre le Luberon et le Ventoux afin de se nourrir et de préserver un espace naturel enchanteur. En reprenant l’exploitation, j’ai voulu transmettre: l’amour de la terre, la beauté des lieux et les senteurs de la Provence.

La culture
Une grande importance est attachée à la culture de la vigne, d’ici née et murit le futur vin. La culture biologique a trouvé sa place dans le domaine, plus respectueuse de l’environnement, demande plus de soin sur la vigne et tout naturellement apporte une meilleure qualité à la vendange.

Le vin
Voici mon moyen de communication, surement le pus original, sur une dégustation, on peut s’évader et retourner aux sources même du nectar, se rappeler les soirées d’été, les senteurs multiples des garrigues, la chaleur des paysages.
C’est pour cela que j’ai opté pour des vins les plus naturels possible : pas de levures exogènes, pas d’acidification, pas d’enzymage. Quand les conditions le permettent, les quantités de SO2 ajoutées sont minimes voire nulles. Des vins qui laissent exprimer le savoir faire et le terroir.